L’amour est un antidouleur naturel : il soulage vos maux

L’amour est un antidouleur naturel : il soulage vos maux

Lorsque vous avez mal à la nuque après une mauvaise nuit, que vous vous êtes cogné l’orteil ou que vous vous réveillez avec la gueule de bois, vous prenez sans doute un antidouleur afin d’atténuer la douleur. 

En réalité, vous auriez pu éviter de dépenser votre argent dans du Doliprane en regardant plutôt l’homme ou la femme qui partage votre vie. Et oui, il s’avère que regarder la personne dont on est amoureux a un effet apaisant sur notre corps.

La science a parlé : regarder votre chéri(e) atténue votre douleur

Une expérience scientifique menée sur 15 étudiants amoureux a révélé que leur sensation de douleur pouvait être réduite de 45 %. 

Pendant l’expérience, les personnes sondées ont placé leurs mains sur un bloc rectangulaire chauffé. En augmentant progressivement la température du bloc, les chercheurs ont pu surveiller la douleur ressentie par les participants. Ils l’ont divisée en 3 catégories : aucune douleur, douleur modérée et douleur intense.

Grâce à des scanners cérébraux, les chercheurs ont conclu que l’amour pouvait soulager la douleur en activant le système de récompense de notre cerveau.

Des recherches antérieures menées sur des animaux avaient déjà montré que l’activation du système de récompense peut atténuer la douleur. Avec cette dernière expérience, les chercheurs peuvent désormais affirmer que le même phénomène se produit chez les humains. Concrètement, cela signifie qu’il est peut-être possible de proposer des alternatives aux antidouleurs classiques en stimulant notre système de récompense.

Penser au sport peut aussi être utile

L’effet apaisant déclenché par le simple fait de regarder son amoureux(se) peut vous sembler plutôt mignon et romantique, mais ce n’est malheureusement pas seulement les beaux yeux de votre partenaire ou son joli sourire qui vous font cet effet. La réalité n’est pas si romantique que ça !

Pour vérifier si c’était la photo du ou de la partenaire qui atténuait leur douleur, ou si le simple fait de penser à autre chose avait aussi un effet apaisant, les chercheurs ont demandé aux participants de faire l’une des activités suivantes : regarder la photo d’une personne attirante, penser à une activité sportive ou bien regarder la photo de leur partenaire.

Les résultats ont montré que les photos des partenaires avaient un impact très clair sur la douleur : elles ont en effet réduit les douleurs intenses de 12 à 13 % et les douleurs modérées de 36 à 45 %. Mais les chercheurs ont observé la même chose auprès des personnes pensant à une activité sportive malheureusement !

Alors la prochaine fois que vous aurez très mal au crâne, il vous suffira de regarder votre partenaire droit dans les yeux, ou bien de vous remémorer la dernière finale de la Ligue des champions (à moins que votre équipe préférée n’ait perdu, auquel cas cela ne vous soulagera probablement pas).